MCINTOSH-VARJABÉDIAN, Fiona

Présentation / Presentation

Fiona McIntosh-Varjabédian est professeur de littérature générale et comparée à l’Université de Lille, ancienne élève de l’école normale supérieure (ULM), ancien membre du CNU 10° section (2011-2019), directrice adjointe de l’équipe de recherche ALITHILA, fondatrice de la revue en ligne Les Grandes figures historiques dans les lettres et les arts, spécialiste des rapports littérature et histoire, écriture de l’histoire et de l’histoire de la pensée libérale. Elle a publié de nombreux ouvrages et ouvrages collectifs sur la postérité historique et sur la représentation de l’histoire et de la causalité.

À propos du hasard / About chance (publications)

  • La Vraisemblance narrative, Walter Scott, Barbey d’Aurevilly. Paris : Presses de la Sorbonne Nouvelle. 2002. Print
  • Écriture de l’histoire et regard rétrospectif, Clio et Epiméthée. Geneva : Champion, 2010. Print
  • « Probability and Persuasion in 18th-C and 19th-C Historical Writing », in Tropes of the Past, Hayden White and the History/Literature Debate, éd. Kuisma Korhonen. Amsterdam, New York : Rodopi. 2006 : 109-117
  • « Vraisemblance et dissonance : une rupture de contrat ? Essai critique sur l’associationnisme des Lumières », Revue de littérature comparée, 319 –2006/3 : 271-283
  • « Quoting speeches and thoughts, an insight into historical causality: David Hume and Eighteenth-Century Writing », Storia della Storiografia, 62, janvier 2013 : 11-26
  • « Histoire, Récit et Discours probabiliste », in ed. Jean Bessière. Littérature, Représentation, Fiction. Paris : Champion. 2007 : 163-182
  • « De l’horreur et de l’événement unique », in Alexandre Prstojevic, Philippe Roussin, Jean-Marie Schaeffer, « Récits-limites », Fiction, document, témoignage, EHESS, Cral, CNRS. www.vox-poetica.org. Web.

dans ALEA / in ALEA

  • Séminaire doctoral sur le hasard avec Anne-Gaëlle Weber : « Hasard et déterminisme » (18 mars 2018), « Hasard et écriture biographique » (29 mars 2019), « Hasard et origine » (3 avril 2020)
  • Atelier co-organisé avec Anne-Gaëlle Weber au Congrès international de Belfast, Randomness, 13-15 septembre 2019 : « Randomness and regularity in literature, arts and linguistics: a question of method »
  • Atelier « Le Hasard à l’origine de toute chose ? » co-organisé avec Anne-Gaëlle Weber au congrès : « Narrations des origines dans le cultures du monde et dans les arts » European Society of Comparative Literature / Société Européenne de Littérature Comparée – ESCL/SELC, 24-27 novembre 2020 à Turin

perspectives sur le hasard / on chance

Le XIXe siècle a cherché à évacuer tout autant la question de la cause première que celle du hasard. En ce sens, René Thom (1980), est en droite ligne avec les positivistes du XIXe siècle, lui qui considère la “fascination de l’aléatoire” comme une “attitude antiscientifique par excellence” et qui décrit, au sein des sciences et du discours scientifique, “le déterminisme rigoureux” comme une obligation de principe – sous peine de contraction de principe. Le hasard, qui est vu comme une forme d’intrusion de la singularité et de l’anormalité, est associé avec ce qui résiste au formalisme et à l’énonciation de lois récurrentes… [Lire la suite]

19th century thinkers tried to eliminate both the idea of chance and of primary cause (or first uncaused cause). René Thom (1980) is in line with 19C Positivists as he considers that the “fascination for randomness” as an “antiscientific attitude par excellence”. According to him, “rigorous determinism” is the absolute prerequisite of all science. Chance is understood as the manifestation of abnormal and singular phenomena. As such, resists scientific formalism and the enunciation of recurrent laws… [Read more]