ESMEIN-SARRAZIN, Camille

Présentation / Presentation

Camille Esmein-Sarrazin est l’auteur de : L’Essor du roman. Discours théorique et constitution d’un genre littéraire au XVIIe siècle, Paris, Honoré Champion, 2008 ; Poétiques du roman. Scudéry, Huet. Du Plaisir et autres textes théoriques et critiques du XVIIe siècle sur le genre romanesque, Paris, Honoré Champion, 2004 ; Mme de Lafayette, Œuvres complètes, Paris, Gallimard, coll. Bibliothèque de la Pléiade, 2014 ; Honoré d’Urfé, L’Astrée. Première partie (1607) et Deuxième partie (1610), dir. D. Denis, Paris, Honoré Champion, 2011 et 2016 ; L’Anecdote, entre littérature et histoire à l’âge classique, dir. C. Esmein-Sarrazin, G. Haroche-Bouzinac, G. Rideau et G. Vikermann-Ribémont, Rennes, PUR, 2015.

À propos du hasard / About chance (publications)

  • « Rencontre et Fortune : influence, imitation et refus du modèle du roman grec dans les formes narratives du XVIIe siècle », Topographie de la rencontre dans le roman européen, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2008, dir. Jean-Pierre Dubost, p. 109-120
  • « La pensée du roman dans la seconde moitié du XVIIe siècle, un art de l’illusion ? », XVIIe siècle, n° 232, juillet 2006, p. 477-486
  • « Fact and Fiction in the Works of Madame de Lafayette: A Poetics of Secrets and Gossip », dans Seventeenth-Century Fiction. Text and Transmission, dir. Jacqueline Glomski et Isabelle Moreau, Oxford, Oxford University Press, 2016, p. 81-96

perspectives sur le hasard / on chance

Mon domaine de recherche est la poétique romanesque du XVIIe siècle, et la question du hasard est présente dans la réflexion à propos de cette poétique sous plusieurs biais : 1) La question du hasard trop bien arrangé : la critique de la poétique romanesque, durant tout le siècle et pas seulement jusque 1660, s’en prend surtout au caractère topique de la construction. Cette critique se trouve relayée ultérieurement par un autre type d’accusation, assez fréquent dans les dernières décennies du siècle, notamment chez Du Plaisir (Sentiments sur l’histoire, 1683), faisant du romancier un « maître du jeu » qui gouverne la diégèse et fait peu de cas de la vraisemblance, des bienséances et surtout des attentes du lecteur… [Lire la suite]

My research is focused on the poetics of the adventure novel of the 17th century. In my reflections on this field of research, the question of chance appears in several ways: 1) The question of excessively neat chance: throughout the entire 17th century, and not only until 1660, criticism of adventure stories is mostly directed at the topical nature of their construction. This criticism later gave way to another accusation that was quite frequent in the last decades of the century, especially against Du Plaisir (Sentiments sur l’histoire, 1683), according to which the novelist was a “master of the game” who governed the diegesis and payed insufficient attention to the questions of plausibility, decorum and most importantly the expectations of the reader[Read more]