Séminaire interdisciplinaire doctoral « Hasards et Contingences : représentations du hasard en sciences et en arts » (2018)

Séminaire doctoral interdisciplinaire proposé en collaboration par Anne-Gaëlle Weber (U. Artois-Textes et Cultures), Fiona McIntosh (U. Lille-Alithila) et Anne Duprat (UPJV-CERCLL)

Ce séminaire est l’occasion de comparer les représentations du hasard dans des disciplines aussi diverses en apparence que les sciences dures, les sciences humaines (lettres, histoire, sociologie, économie, philosophie) et les arts, dans une perspective aussi bien diachronique que synchronique.

Dans le domaine des sciences, la prise en compte du hasard a souvent entraîné l’invention de nouvelles théories et de nouveaux paradigmes permettant de penser l’imprédictibilité, l’incertitude (probabilités, informatique, physique quantique). Dans les arts et en littérature en particulier, les préceptes esthétiques dérivés plus ou moins d’Aristote semblent longtemps avoir conduit à la réduction systématique du hasard (en Fortune, en Providence, en autorité du narrateur) et avoir dans une certaine mesure déterminé sa prise en compte dans le régime de la mimesis ou de la modélisation. Ce séminaire entend interroger la manière dont la prise en compte du hasard, qu’on entende le montrer, le raconter ou l’expliquer, pourrait entraîner une nouvelle histoire des arts, à la manière dont sa modélisation a entraîné de nouvelles évolutions savantes. Il entend aussi mettre en évidence les articulations possibles, en matière de hasard, des sciences et de la littérature ; les emprunts que les deux disciplines en termes de notions ou de modalités discursives et narratives ont fait l’une à l’autre pour dire, suggérer ou réduire le hasard.

La première journée, « Déterminisme et hasard : entre matérialisme et idéalisme », organisée à Lille le 16 mars 2018 par Fiona McIntosh Varjabédian, interroge les présupposés philosophiques, culturels et historiques à l’œuvre dans la prise en compte du hasard et/ou du déterminisme dans l’étude des discours littéraires et savants et dans leur histoire.

La seconde journée, « Découverte et invention », organisée à Arras par Anne-Gaëlle Weber le 18 mai 2018, se présentera sous la forme d’un dialogue entre spécialistes des sciences humaines et spécialistes des sciences dures. Il s’agit d’interroger la forme et le rôle de la prise en compte des contingences dans le récit d’expériences savantes (qu’il s’agisse de découvertes ou d’inventions) et d’observer à l’œuvre une « rhétorique » de l’invention et de la découverte. Pour ce faire cette journée propose à la fois de permettre aux doctorants aux SHS d’entendre, de la bouche de tenants des sciences dures (mathématiques fondamentales, biochimie et mécanique) les récits de leurs propres découvertes et la manière dont le hasard et la contingence ont pu influencer la découverte et des spécialistes de littérature et d’histoire des sciences évoquer l’émergence, en Europe, d’une rhétorique de la découverte et de l’invention.

La troisième journée, « Du hasard en science«  (org. A.G. Weber, A. Duprat, F. McIntosh), coïncidera avec le 3e atelier du projet ALEA, le 8 juin 2018. Elle porte sur les modélisations du hasard dans les sciences et s’ouvre par deux conférences de deux spécialistes reconnus de mathématiques et d’informatique. L’après-midi sera consacré à la lecture de textes savants traitant de la nature du hasard et de sa nécessaire prise en compte (Emile Borel, Mandelbrott, etc…) ; l’atelier sera préparé par l’envoi des textes étudiés aux participants.

Journée n° 1 – 16 mars 2018
« Déterminisme et hasard : entre matérialisme et idéalisme »

De 9h à 16h à l’université de Lille (org. : Fiona McIntosh-Varjabédian)

9h : Accueil – Fiona McIntosh-Varjabédian : Présentation des enjeux

10h : Alexander Roose (U Gent), « Le hasard libertin »

11h : Caroline Grapa (PR littérature 18e siècle), « Le jeu dans Le Neveu de Rameau »

14h : Christophe Bouton (PR Bordeaux, Philosophie), « Dialectique hégelienne et nécessité »

15h : Christian Helmreich (MCF Halle, études germaniques), « Le modèle scientifique de Humboldt »

Journée n° 2 – 18 mai 2018
« Découverte et invention »

De 9h à 16h à l’université d’Artois (org. : Anne-Gaëlle Weber, Fiona McIntosh, Anne Duprat)

Cette seconde journée du S.I.D. présentera sous la forme d’un dialogue entre spécialistes des sciences humaines et spécialistes des sciences dures. Il s’agit d’interroger la forme et le rôle de la prise en compte des contingences dans le récit d’expériences savantes (qu’il s’agisse de découvertes ou d’inventions) et d’observer à l’œuvre une « rhétorique » de l’invention et de la découverte. Pour ce faire cette journée propose à la fois de permettre aux doctorants aux SHS d’entendre, de la bouche de tenants des sciences dures (mathématiques fondamentales, biochimie et mécanique) les récits de leurs propres découvertes et la manière dont le hasard et la contingence ont pu influencer la découverte et des spécialistes de littérature et d’histoire des sciences évoquer l’émergence, en Europe, d’une rhétorique de la découverte et de l’invention.

9h-9h30 : Accueil et introduction

9h30-10h45 : « Découverte de la barrière hémato-encéphalique », Fabien Gosselet (Pr. en biologie cellulaire, directeur du laboratoire LBHE, université d’Artois)

11h-12h15 :  « La sérendipité en informatique et en mathématiques », Mouny Sami-Modéliar (université d’Artois) et Serge Bouc (Directeur de recherches au CNRS, LAMFA UMR 7352)

14h – 15h15 : « De la primordialité de la rencontre humaine dans le parcours du chercheur », Guillaume Parent (MCF en génie électrique, membre du LSEE, université d’Artois)

15h15 – 16 h : « Sérendipité : hasard et logique du récit d’invention », Anne Duprat (Pr. en littérature comparée, CERCLL, université de Picardie-Jules Verne)

16h15-17h : « La pomme et la cuisse de grenouille : généalogie de quelques récits d’inventions », Anne-Gaëlle Weber (Pr. en littérature comparée, « Textes et Cultures », université d’Artois)

Journée n° 3 – 3e atelier ALEA
1er juin 2018
« Du hasard en sciences »

Maison de la Recherche, Université d’Artois (org. : Anne-Gaëlle Weber, Fiona McIntosh, Anne Duprat)

9h-9h30 : Accueil et introduction (Anne-Gaëlle Weber)

9h30-11h :  « Le hasard, ses régularités et ses surprises », par Jean-Paul Delahaye (Pr. émérite en mathématiques, laboratoire CRIStAL)

11h15-12h45 :  « Du hasard défini au hasard perçu », par Nicolas Gauvrit (ESPE Lille, laboratoire CHART)

12h45-14h : Déjeuner

14h-16h30 : Table ronde avec l’ensemble des membres du projet ALEA : « Les définitions du hasard selon les discours savants »


Vous aimerez aussi...