“Le hasard m’a tout donné” : entretien de Claude Lelouch (Le Monde, 23/01/2022)

Scénariste, réalisateur, producteur, Claude Lelouch a consacré toute sa vie au cinéma. L’amour c’est mieux que la vie, sorti en salle mercredi 19 janvier, est son cinquantième film. A 84 ans, il commence à envisager d’arrêter de tourner.

Je ne serais pas arrivé là si…

… Si ma mère ne m’avait pas caché dans des salles de cinéma sous l’Occupation, alors que nous étions recherchés par la Gestapo. Le cinéma m’a sauvé la vie au sens propre comme au figuré. Nous déménagions sans cesse pendant la guerre. Il fallait partir dès que nous étions repérés. Dans toutes les villes où nous passions, à Nice, à Grenoble, à Voiron, à Paris, à Aix-les-Bains, ma mère me déposait dans une salle en début d’après-midi pour avoir quelques heures tranquilles, afin de se procurer des faux papiers, trouver des solutions pour gagner un peu d’argent ou des adresses où se cacher. Elle allait voir l’ouvreuse et lui glissait un pourboire pour qu’elle jette un œil sur moi. J’avais 5 ou 6 ans, je m’asseyais au premier rang et je regardais le même film en boucle, totalement fasciné, jusqu’à ce qu’elle vienne me chercher. J’étais au paradis.

Lire la suite sur Le Monde



Citer ce billet
Réseau ALEA (2022, 24 janvier). “Le hasard m’a tout donné” : entretien de Claude Lelouch (Le Monde, 23/01/2022). ALEA. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pg2r

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search