“Le rôle du hasard dans l’évolution réévalué” (Le Monde, 18/01/2022)

En cultivant en laboratoire une modeste plante autoféconde sur vingt-cinq générations, une équipe internationale a constaté que les mutations observées dans son génome ne se manifestaient pas de manière aléatoire.

Qu’est-ce que l’évolution ? On la décrit souvent comme un processus combinant variation et sélection, par lequel des mutations survenant de façon aléatoire dans le génome d’un individu influencent son aptitude à s’assurer une descendance dans un environnement donné. Les êtres vivants seraient le fruit d’une loterie génétique passée par le filtre impitoyable de la sélection du plus apte – ou tout au moins du suffisamment apte. Les manuels de biologie insistent sur le rôle central du hasard dans le processus de variation. Mais peut-être, à la lumière de travaux sur une modeste plante devenue modèle de laboratoire, l’arabette des dames (Arabidopsis thaliana), cette présentation devra-t-elle être affinée.

Lire la suite sur Le Monde



Citer ce billet
Réseau ALEA (2022, 24 janvier). “Le rôle du hasard dans l’évolution réévalué” (Le Monde, 18/01/2022). ALEA. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pg2q

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search