Recension : A. Palud, « Fictions du hasard : du jeu littéraire au jeu vidéo » (Acta Fabula)

L’ouvrage Romans du hasard est issu d’une thèse menée par Sébastien Wit à l’Université Paris Nanterre sous la direction de William Marx. Les trois parties de l’essai annoncent d’emblée le parcours que l’auteur nous invite à suivre : « Poétique du hasard », « Visages du hasard », « Lecture du hasard ». Dans quelle mesure l’écrivain peut-il « fabriquer du hasard » ? Face à des œuvres où le hasard est non seulement structurel mais aussi thématisé, quelle expérience le lecteur peut-il vivre ?

[…]

Cet essai est riche des références multiples qu’il convoque dans des domaines variés : histoire des mentalités, alchimie, biologie, physique quantique, psychanalyse. On pourrait regretter que l’ouvrage propose peu de micro-lectures, mais l’approche choisie est sans doute moins propice à des développements stylistiques qu’à des considérations thématiques et structurelles. Néanmoins, Sébastien Wit montre en quoi, par-delà la dimension technique, les romans du corpus offrent une expérience de lecture jouissive.

L’essai donne quelques clés de compréhension pour les fictions contemporaines. En le lisant, on pense à Queneau développant « les récits dont vous êtes le héros », et à ses avatars contemporains, qu’il s’agisse de l’épisode Bandersnatch de la série Black Mirror (qui affiche une forte interactivité) ou de jeux vidéo comme Red Dead Redemption II (qui offre au joueur une certaine liberté dans son parcours).

Ni pure narration, ni simple défi technologique, le jeu vidéo relève d’un dispositif interactif qui engage – à l’instar de l’œuvre littéraire – le fond et la forme. Aussi pourrait-il trouver sa place dans les études universitaires sur la fiction, à la suite des séries TV qui tendent à acquérir leurs lettres de noblesse dans diverses universités françaises (Montpellier, Le Havre, Paris 8 pour n’en citer que quelques-unes). S. Wit nous en convainc et il entend bien approfondir cet objet d’étude comme en atteste le colloque « Jeux vidéo et romanesque » dont il sera le co-organisateur en février 2021.

[Lire l’intégralité de la recension dans Acta Fabula]


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search